Japon 3 – Noboribetsu, Hakodate, Aomori

May 23, 2017

Nous sommes donc toujours sur l’île d’Hokkaido mais nous commençons à redescendre vers l’île principale d’Honshu puisque la golden week va bientôt se finaliser.

 

Comment nous choisissons nos arrêts ? Un peu au hasard en fait mais beaucoup en fonction des prix des logements… Certes nous avons acheté le Lonely Planet du Japon mais comme nous cherchons à sortir un peu des sentiers battus c’est d’une aide uniquement quand le choix du lieu est arrêté en fait. (Ne parlons pas du routard pour le Japon qui est clairement inutile lui si tu ne restes pas près de Kyoto ou Tokyo !)

 

Ceci étant dit, nous partirons pour notre premier arrêt avant de rejoindre la grande île : Noboribestu.

 

 

Noboribestsu

Qu’elle fut agréable cette journée pleine de soleil après la pluie de Furano ! Au menu : rando à la journée près de sources chaudes comme en Nouvelle-Zélande mais là en un peu plus « fun ».

 

Tout d’abord la ville et ses statues. Je ne sais plus si j’ai mentionné ça dans les précédents articles sur le Japon mais ils sont friands de mascottes. Les villes en ont souvent. Ici, c’est le diable en personne qui est présent pour représenter ces « bouches de l’enfer » que sont les vapeurs sortant de terre. J’ai dit Diable ? J’aurais plutôt dû dire diablotin… On est au Japon, même le diable paraît gentil ici !

Nous débuterons donc notre balade du jour dans la ville pour aller chercher les petits diablotins représentant des esprits qui sont supposés apporter du succès dans différents domaines propre à chaque statue (je vous laisserai trouver mais il y a dans le désordre : les affaires, les études & l’amour.)

 Puis nous continuerons notre visite. Ils sont mignons non ?

 Nous entamerons ensuite les chemins plus dans les terres.

On se baladera au final toute la journée et partirons le soir même pour Hakodate où nous dormirons.

 

 

Hakodate

Nous resterons également une journée à visiter Hakodate. C’est une petite ville portuaire de 280 000 habitants… oui je sais, j’ai dit petite. En fait, il n’y a pas grand chose à faire dans le coin donc nous nous baladerons dans les rues, le long du port & sur les hauteurs.

 

 

Le marché aux poissons et la balade sur le port

Allez, j’avoue, ça m’a fait du bien de revoir un marché où ce n’est pas le bazar et où c’est à peu près rangé. Soyons franc, on est au Japon donc c’est ultra-rangé mais au moins les étalages donnent envie.

 Regardez moi la taille de ces crabes !!! (euh par contre, ne suivez pas le conseil ci-dessous...faut le cuisiner avant. Manger directement dans le bac, ça fait mal!)

Tous bien rangés, évidemment…

Moins marrant, cette pauvre pieuvre…

Les calamars

Ah si, encore une attraction nipponne (ni mauvaise...désolé, je devais la faire)… la pêche aux calamars à la ligne! Ça attire la foule…

Puis nous passerons dans un magasin plus de babioles et costumes à louer.

Mais voici ce qui nous a attiré en premier lieu : les peluches !!! Moi je voulais mon gros panda (à mon image bien sûr)

Valentine était elle plus attiré par Totoro.

Vous ne connaissez pas Totoro ?? Ah bien, non… je n’en dirais pas plus. Attendons les articles sur Tokyo et vous comprendrez à ce moment là ;-) !!!

 

Et nous continuerons notre visite du port.

 C'est chouette, non ?

La deuxième attraction de la journée concerne un musée… oui nous allons aussi dans des musées de temps en temps… Bon d’accord… Valentine me traine dans les musées !

 

 

Le musée des peuples du Nord

A la base, l’idée était intéressante : se renseigner sur les peuplades Ainu qui vivaient sur l’île d’Hokkaido et connaître un peu leur histoire.

Soyons franc, encore une fois, si tu ne parles que anglais les explications sont minimes et du coup, le musée perd beaucoup de son intérêt. Du coup, le peu que nous avons appris ne nous suffit pas pour expliquer dans cet article...

 

 

Le reste de la visite de la ville – Motomachi District

Après un repas très « léger » (pour notre ventre, pas pour le portefeuille par contre) composé très exactement de 30 gnocchis pour deux dont 10 offertes via un coupon (oui je vous rassure, il y a de l’amertume dans le ton de ma phrase !), nous avons continué notre balade dans les rues au dessous du port.

Nous verrons notamment beaucoup de lieux de prière (étonnant ça dit-donc)

 Des jolies vues

 La célèbre statue du « monsieur qui voulait la parole ! »… je me demande s’il est mort dans cette position ???

 Le tramway des petits monstres.

et la carte qui nous rappelle que ce n'est pas la France qui est au centre du monde

 Après cette balade bien tranquille, nous partirons direction Aomori.

 

 

Aomori

Allez, j’avoue nous n’avons rien fait ici mais je voulais juste le nommer dans l’article pour nous rappeler que nous y sommes passés… Je vais juste rajouter des photos d’un temple… ^^.

 

 

La section « ils sont fous ces japonais & c’est pour ça qu’on les aime »

 

L'eau à la française (pas propre aux japonais mais omniprésent au japon...)

Alors qu’ils ont des Montagnes, que leur eau est de très bonne qualité… La France est toujours là pour se faire de l’argent ;-). Bravo le marketing de chez Volvic !

 

Les toilettes « old style » japonaises

Alors celle-là, si on se base uniquement sur le principe c’est très proche des toilettes à la turc mais pour le coup, tu fais tout accroupis. C’est bon pour les cuisses ! La chose importante à savoir c'est qu'il faut s'accroupir dans l'autre sens que chez nous... En fait c'est parce que si quelqu'un ouvre la porte, il ne verra que votre derrière et ainsi vous ne perdrez pas la face car il ne vous aura pas reconnu... (Val)

 

La notice pour utiliser les toilettes « new style » : « ON NE FAIT PAS DU CHEVAL SUR LES TOILETTES !!!! »… C’est important de le dire non ? Ah si, on ne s'en sert pas non plus de plongeoir non plus...

Ah si dernière notice… on n’enferme pas pour la journée ses enfants dans les casiers à bagages de la gare… ce n’est pas fait pour ça !

Bon allez, on en garde pour la suite... A la prochaine ;-)