Le Parc National : Torres del Paine.

January 30, 2017

J'aurais dû appeler cet article le tour de la peine au lieu de lui donner le nom du parc national. Vous comprendrez en lisant l'article... (rassurez-vous, je donne le ton de l'article mais il y a de superbes photos donc ne fermez pas la page tout de suite...)

 

Nous étions donc parti de El Calafate avec le sourire aux oreilles et direction le Chili (encore!) pour cette fois, quitter définitivement l'Argentine. L'objectif du voyage : rejoindre Puerto Natales & de là, partir pour le parc national "Torres del Paine". Nous étions, à ce moment, loin d'imaginer que nous allions enchaîner tuiles sur tuiles (sans grandes importances heureusement mais très utiles pour les anecdotes de voyages)...

 

Le passage au Chili.

 

Si un passage de frontières terrestres est toujours "une mini aventure" en soit, celle-ci ne nous a pas franchement faite rire... Après 4h de bus, nous approchions de la frontière et là, le chauffeur s'arrête dans une station service au milieu d'un petit patelin. Pourquoi ? Prendre de l'essence ? Ça paraitrait évident pour tout le monde, non ? Et bien, non, c'est pour nous permettre d'acheter à manger car la frontière est fermée jusqu'à 16h! (il était 13h quand nous sommes arrivés au village.

Oui mais quand plusieurs bus prennent d’assaut une petite station service pour acheter à manger, ça devient vite un zouk! Du coup, étant dans un village, nous choisirons de partir manger dans un boui-boui local pour être plus tranquille...

 

Mais voilà, je crois que pour bien nous faire comprendre que nous avons la poisse, tous les restaurants de la ville étaient fermés de 13h à 17h! Super, on a trouvé le seul coin en Argentine où les horaires sont différentes du reste du pays... Ce n'est qu'après avoir acheté un paquet de chips & des gâteaux secs dans une petite échoppe que nous remonterons dans le bus pour prendre notre mal en patience et passer la frontière Argentine (qui n'était en fait pas du tout fermée...)

Et c'est en fait à la frontière chilienne où on nous expliquera que ce sont les fonctionnaires chiliens de la douane qui font grève... Nous attendrons plusieurs heures avant de pouvoir enfin passer...

sans vérification des sacs... Certes ils sont passés dans une machine mais si l'employé ne regarde pas l'écran, ça ne sert pas à grand chose.

Puerto Natales

 

Nous arriverons donc dans cette petite ville de 17 000 habitants (au recensement de 2012) qui n'a aucun intérêt... Je plaisante. Je devrais plutôt dire qu'au niveau touristique, elle n'a pas un intérêt important puisque qu'elle ne sert que de base de départ pour aller dans le parc naturel. C'est donc là que nous déposera le bus.

 

Bien soulagés d'arriver, nous poserons nos valises dans notre auberge pour aller chercher ce qui allait permettre de nous faire visiter le parc national : une voiture de location. Et là, deuxième effet "Kiss Cool" après la frontière !!! Nous arriverons à l'agence qui au final n'aura pas notre réservation. Si seulement le vendeur avait été un tant soit peu sympathique ou même ayant un tout petit peu l'envie de se soucier de notre problème, cela aurait pu passer. Mais nous avons eu droit à un concours de mauvaise foi... Nous rentrerons donc bredouilles, mais sans baisser les bras, pour se trouver (malgré l'heure tardive) une voiture et partir tôt le lendemain. Nous y arriverons dans une petite agence proche de notre auberge. Et voilà "Titine"!

Oui nous roulons français Madame, Monsieur! (Pour ceux qui connaissent la suite, là.. et uniquement à ce moment, oui, je fais le fier...)

 

Torres Del Paine

 

Le départ se fera à 6h30... 7h du matin pour aller passer 3 jours & 2 nuits dans le parc. Nous avons choisi l'option de la voiture car ayant un planning qui évolue au file du voyage, nous ne voulions pas nous bloquer en réservant des campings dans le parc. Il sera dès lors, pour nous, impossible d'aller faire le tour classique du "W" qui consiste à marcher trois jours avec la tente et dormir dans les campings aménagés au pieds des massifs du parc. Le coût important pour y aller en bus, le coût d'entrer au parc + le bateau à prendre sur un lac pour rejoindre le début de la rando, nous pousserons à abandonner.

 

Si pour sa partie touristique, la patagonie Argentine se targue d'avoir El Chalten & Le Perito Moreno dans le parc naturel "Los Glaciares", la Chili gonfle le torse en y opposant son "Torres del Paine". Cette réserve de biosphère (comme recensée par l'UNESCO depuis 1978) a une surface de plus de 181 000 hectares et est, avec son micro-climat, un regroupement "compact" de paysages très différents : montagnes, lacs, glaciers, étangs, vallées, zones désertiques... etc. et bien sûr autant de flores & faunes différentes!

 

Depuis sa création, son attrait touristique est en pleine explosion et sur les 10 dernières années, le nombre de personnes a doublé pour atteindre plus de 200 000 visiteurs en 2016... ce qui fut ingérable pour les instances du parc qui sont devenus depuis un peu moins "accueillantes" en gonflant les prix et obligeant à réserver les emplacements dans tous les campings à l'avance !! Et vous rajoutez à cela les deux incendies causés par un touriste israélien & un autre tchèque qui ont ravagés plusieurs hectares dans les dernières années & vous avez le tableau complet...

 

Ier Jour

 

Mais du coup, revenons à notre expédition. Nous sommes partis à 7h du matin de Puerto Natales avec "Titine" histoire d'essayer d'arriver avant le flot de touristes qui y vont à la journée. Quel bonheur de retrouver de la liberté de mouvement! De pouvoir s'arrêter où nous voulons, quand nous voulons... C'est cher une location mais ça fait vraiment plaisir pour le coup ! Du coup, premières photos sur la route...

Notre première journée sera un enchainement de "mini-randos" de 1 à 2h pour aller sur des points de vue autour des Cuernos del paine (trois sommets emblématiques du parc après les "torres")

 

* Première randonnée / premier mirador : La vue des cuernos depuis le lac Nordenskjöld

 

 Puis nous irons nous installer un peu plus loin pour manger tranquillement

* Deuxième balade / deuxième mirador : Le mirador des condors

Un vent très fort soufflait...

Puis nous partirons vers le fond du parc pour quelques heures avant la fin de la journée.

 

* Troisième balade / troisième mirador : Le mirador du lac grey.

Dans le fond, vous pouvez apercevoir le glacier grey. Il est possible de s'en rapprocher mais pour nous ce sera la fin de la journée du coup, on partira pour notre lieu de "repos" ;-). Nous trouverons un petit renfoncement protégé du vent par des arbres où nous pourrons avoir en nous couchant cette vue!!

Nous étions bien là, non?

Du coup, nous dormirons sur place après avoir cuisiné une bonne soupe dans le coffre de la voiture!

 

2ème Jour

 

Nous nous lèverons tôt pour pouvoir débuter la rando de la journée avant tous les autres touristes. Nous souhaitions atteindre les "Torres", ces formations emblématiques du parc à l'opposée de là où nous nous trouvions. La rando se fait visiblement en 7 ou 8h pour atteindre le lac au pied des tours. Mais à peine 30min après le départ pour le pied de la randonnée, c'est la tuile ! Crevaison...

Cette crevaison, nous obligera à rentrer directement en ville pour ne pas endommager plus la roue... Nous partirons donc avec quelques regrets en nous retournant..

 Mais nous nous consolerons en prenant des guanacos sur la route (en photo... pas en stop)

 Et quelques autres photos de ce parc...

En rentrant, notre agence nous indiquera que les "rangers" du parc auraient pu réparer notre roue mais bon, elle nous déduira une journée de location que nous n'avions finalement pas utilisé. Commerçant !! Ça fait plaisir vu comme c'est de plus en plus rare...

 

Nous finirons ainsi notre passage à Torres del Paine. Un peu frustrant mais bon nous aurons vu des choses magnifiques donc pas de regret ;-).

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le retour

January 21, 2018

1/4
Please reload

Posts Récents

January 21, 2018