Chaiten & Palena - Volcan & Volontariat

January 12, 2017

La ville de Chaiten

 

Nous sommes donc toujours au Chili et nous empruntons maintenant la Carretera Austral, cette route mythique du sud Chili. Et nous voici arrivés à Chaiten. Ce nom est similaire à une autre ville en Argentine plus connue (El Chalten pour son mythique Fitz Roy) mais son aura touristique n'est pas du tout la même... même la population n'est plus la même depuis 2008. Pourquoi ? N'oubliez pas que nous sommes dans les Andes et pour info, Chaiten c'est le nom du Volcan qu'il y a à côté de la ville. Par une réflexion poussée & très délicate, vous ferez très vite le rapprochement et comprendrez pourquoi nous avons cru à une ville fantôme quand nous sommes arrivés là...

 

Après le tour des auberges et hôtels du coin, nous choisirons d'aller dans la maison de quelqu'un qui avait accosté Valentine dans la rue. C'était une maison familiale où ils avaient aménagé le premier étage pour y faire des chambres qu'ils louent l'été pour se faire un peu plus d'argent. Nous pourrons ainsi utiliser leur cuisine. Nous resterons quelques jours à Chaiten pour essentiellement pour monter sur le Volcan.

 

Le Volcan Chaiten

 

Le fait que j'ai sous entendu tout à l'heure sur le village de Chaiten, pour ceux qui n'auraient pas compris, c'est qu'il a été très durement frappé par l'éruption du volcan en mai 2008. ​ En plus ils ne s'attendaient pas du tout à cette éruption car ce dernier était éteint depuis 4000 ans...

 

Ce Volcan est, contrairement à celui de Villarrica, un Volcan de type explosif (et non effusif). Cela implique la création d'un dome de lave sous une croute rocheuse & ainsi la création d'une poche de gaz qui va petit à petit, monter en pression puis exploser de manière violente en libérant une grande quantité de cendres dans les airs. Pour ce Volcan, la colonne de cendres monta jusqu'à 21km au dessus du cône de lave... les cendres chaudes étant ensuite dispersées tout autour du Volcan par le vent. On rapporte que lors de cette explosion, les cendres sont allées jusqu'à Buenos Aires de l'autre côté du continent sud-américain... Imaginez donc ce que cela a fait à la ville de Chaiten juste à côté... Voici quelques photos de cette randos très sympa et pas trop compliquée.

 

Mais où est le sommet? "Il est là.."

"Max aide moi..."

"Euh... tu sers à rien là... Montre leur toi aussi!"

 "nnnnn, tu me mets le doigts dans l'oeil!!!" "Bon d'accord, il est là..."

 Et voici le haut!

Vous noterez à nouveau notre malédiction du brouillard et de la pluie dans tous les sites que nous traversons... Le retour à Chaiten se fera en récupérant à la volée un minibus en tour organisé qui faisait visiter les alentours, le stop n'ayant à nouveau pas fonctionné.

 

Ce fut la seule activité que nous ferons à Chaiten et partirons direction le volontariat à Palena en bus.

 

Palena ou "Isolement quand tu nous tiens..."

 

Arrivés à Palena, nous retrouverons Alvaro, notre futur patron à l'office du tourisme car ce dernier travaille quelques demi-journées par semaine pour la mairie. Nous partirons dans son fourgon 4x4 direction leur maison qui est à 30min de Palena. Sur le chemin, nous nous arrêterons pour récupérer une moto posée au bord de la route qu'Alvaro avait dû laisser là car elle était en panne. Puis nous voici parti sur les chemins de terre cabossés, dans un fourgon avec la porte du coffre qui tient fermé avec une cale en bois à l'extérieur & moi tenant une moto plus lourde que moi à l'arrière... Bienvenue dans la cambrousse de Palena ^^!

 

Après plusieurs km & quelques discussions pour faire connaissance, nous voici arrivés à destination!

Ceci est la maison de la famille qui va nous héberger pendant notre volontariat. Nous retrouverons donc Alvaro, le père de famille, Magdalena, la mère et les enfants : Pascal (9 ans) & Valeria (2 ans). La famille possède un terrain immense de 124 hectars. Juste de quoi avoir sur son terrain : la maison principale, le jardin, une forêt, une rivière, deux autres maisons espacées de la principale de plusieurs centaines de mètres à vol d'oiseau, une grange, des champs et encore beaucoup, beaucoup mais alors beaucoup de place. Les premiers voisins étant à plusieurs km de la maison... Vous comprenez pourquoi nous parlions d'isolement dans le titre du paragraphe!

 

Mais revenons à ce que nous faisions là... Tout d'abord notre logement. Il sera sommaire mais au moins nous aurons notre intimité puisque nous serons placé dans la "cabane" de travail. Le point marrant, c'est qu'il nous fallait marcher en gros 5 à 6 min de la maison principales sur les chemins de terre pour arriver à cette cabane.

 

Cette petite maisonnette sert de "labo" pour nos hôtes car c'est là qu'ils ont plusieurs machines industrielles pour travailler leurs récoltes (fruits, plantes, céréales) & en faire des confitures ou de la bière. Nous dormirons sous le toit dans le débarras avec un matelas 1 personne au sol et l'autre sur des tapis. Ce sera donc "camping" de luxe pendant notre séjour.

 La montée vers notre chambre et notre chambre.

Pour nos activités durant les 10 jours où nous resterons ce sera essentiellement jardinage & bricolage. Contrairement à Villarica, notre boulot sera très nettement pas du tout encadré...^^ J'aime bien la formule. Plus sérieusement, nous serons un peu livrés à nous même et nous devrons sans cesse demander pour trouver des choses à faire ou savoir si notre job était correctement réalisé par rapport à ce qu'ils attendaient. Cependant, nous avions vite repéré des tâches récurrentes qui nous allaient très bien chaque jour, à savoir : s'occuper des animaux ! Je vous présente donc :

 

  - Les chèvres

  - Jackie le bouc (notre petit surnom à nous..), le premier bouc bobo parisien que nous rencontrons...

  - Les poules !

  - Darçon le cheval : véhicule préféré de Valentine

  - Notre truie de compèt!

  - Et bien sûr nos mascottes préférés (jeu de mot bilingue puisque mascota veut dire animal de compagnie en espagnol... que je suis drôle dis-donc...) : Poly la maman et son fils (mon préféré) avec un nom de pokémon : Pékacho! 

Nous passerons la majeure partie de notre temps à nous occuper d'eux & à faire des tâches chacun dans notre coin. Nous ne travaillerons pratiquement jamais avec nos hôtes.

Le peu de temps "libre" que nous aurons sera utilisé à se balader et les paysages aux alentours étaient vraiment jolis.

Mon jeu préféré pendant nos courtes balades étant de regarder Pékacho courir dans les bosquets et revenir couverts de plantes collantes sur tout le pelage...

 

Le point notable de ce séjour à Paléna aura été Noël. Nous passerons ainsi le réveillon en leur compagnie. Au menu barbecue "au disque" près de leur "cabaña" qu'ils louent aux touristes à la semaine. ​​C'était la première fois que nous voyons cette méthode traditionnelle de Patagonie (Chilienne & Argentine) pour cuire la viande. Il s'agit simplement d'une variante du barbecue appellé "Al disco". Je ne vous cache pas que la première fois que nous verrons sur un resto marqué "Cocina al disco", nous penserons à un repas dansant... mais ceci est une autre histoire...

 

 

Avec Valentine, nous leur ferons découvrir la tradition de la bûche de Noël & des truffes au chocolat.

 

 Et nous aurons droit au bain de minuit dans leur "Spa" chauffé au bois.

 

La famille dormira dans la cabaña pour le soir de Noël.

 

Si notre séjour fût sympathique, nous n'accrocherons cependant pas trop avec nos hôtes qui malgré leur gentillesse ne réussirons pas à nous mettre totlament "à l'aise". Et c'est pour cela que nous déciderons de reprendre notre périple un peu plus tôt que prévu pour pouvoir passer Nouvel An un petit moins "isolé" du monde.

 

Direction le Sud pour continuer notre périple sur la Carretera Austral!

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le retour

January 21, 2018

1/4
Please reload

Posts Récents