Villarrica - Son volontariat, sa vie, son Volcan

December 15, 2016

2 semaines que nous n'avons rien écrit... J'ai peur qu'on ait un peu perdu la main ! Nous reprenons donc où nous nous sommes arrêtés, c'est à dire au départ de Salta pour atteindre Villarrica. Un voyage de à peu près 24h partant de l'aéroport de Salta pour un vol à destination Buenos Aires, changement d'aéroport puis vol jusqu'à Santiago... Avec le sourire !

 

 

Bon, arrivés à Santiago, nous aurons tout de même à passer la nuit dans l'aéroport... Mais grâce aux Donuts, nous aurons au moins de quoi nous caler le ventre... ou pas.

 

 

Notre vol partira le matin à destination de Temuco puis nous prendrons un transport en minibus pour Villarrica. Ce fut long, très long... mais nous sommes arrivés à destination sans encombres et avec nos bagages !!! En même temps, on les a récupérés après chaque vol pour les faire réenregistrer car nous changions soit d'aéroport, soit de pays... Du coup, repassage à la douane à chaque fois !!

 

Nous voici donc dans cette ville de Villarrica. Pourquoi ? Nous sommes ici pour faire ce que nous souhaitions faire depuis le début du voyage : du volontariat pour passer un peu de temps de vie avec les locaux. Après quelques jours sur place, nous saurons également que nous sommes ici pour en prendre plein les yeux...

 

1 -  Le volontariat chez Erika & Xavier.

 

Après, notre descente du minibus à Villarrica, nous devions nous rendre chez nos hôtes qui habitent à plusieurs km en dehors de la ville au beau milieu de la cambrousse... et visiblement on s'était mal compris sur notre horaire d'arrivée puisque personne ne nous attendait avant 9h du soir alors que nous arrivions à 9h du matin... Puis des amis de nos hôtes vinrent nous chercher au croisement d'une route pour nous amener un dimanche chez nos futurs "patrons" en plein milieu d'un repas entre amis ! Dire qu'on se sentait gêné est un euphémisme...

Mais ce fut mal connaitre nos hôtes qui sont adorables et qui, tout le long de notre séjour, nous ont vraiment fait passer un super moment.

 

Parlons donc un peu d'eux, Erika & Xavier.

Ai-je besoin avec les photos de dire qui est d'origine française et qui est d'origine chilienne ? Le troisième étant Gaspard, notre mascotte pendant ce séjour qui garde la maison comme il le peut ^^. Erika & Xavier sont tous les deux cuisiniers & travaillent en France (quelques mois de l'année). Ils ont décidé d'acheter un terrain immense & rénover la maison qui s'y trouvait pour y faire tout un complexe de permaculture & d'y ajouter des logements pour le tourisme. Le tout toujours dans le soucis d'écologie, de récup, de bien-être et ayant pour but d'en vivre plus tard. Cette maison & ce terrain sont un véritable lieu de paix au milieu d'une végétation luxuriante.

 

 

Mais voilà, si le projet s’annonçait clair au départ, Xavier a été victime d'un accident il y a de cela 2 ans, en tombant du toit. Touché à la colonne vertébrale, il a eu... d'une certaine façon... un peu de chance dans son malheur puisqu'il peut remarcher (avec difficultés) et est revenu au Chili pour aider Erika à continuer le projet.  C'est tout de suite leur volonté de faire avec les difficultés qui nous a marqué et nous savions que nous serions bien ici et que nous voudrions les aider au maximum tout comme nous avons fait pour Octa & sa famille au Pérou. Erika est, je me permet de la qualifier comme ça de manière amicale, une pile électrique en mode "Mac-Gyver", 150% écolo (je reprend les mots de Xavier), ultra-créative et au tempérament aussi joviale et attentionné qu'il est fort & déterminé. Xavier de son côté, est quelqu'un d'enjoué, ultra-curieux, intéressé par tout, bricoleur & ayant les mêmes qualités d'ouverture, de partage et de détermination qu'Erika. Seul défaut de son côté... il n'est (selon lui) qu'à 99% écolo... Il m'a bien fait rire quand il a dit ça.

 

Vous l'aurez compris, des personnes faciles d'accès, ultra-intéressantes avec qui nous avons eu des échanges passionnants et qui nous ont beaucoup appris. En espagnol me direz-vous ? A mon grand soulagement, nous avons tout de même beaucoup parlé français... Je sais, c'est pas génial vu qu'on est au Chili mais j'avoue qu'après toutes ces semaines à faire de mon mieux pour l'apprendre, je ne suis pas encore au point pour avoir des conversations courantes en espagnol !

 

Mais revenons à notre passage ici. Qu'avons nous fait ? Un peu de tout en fait. Après plusieurs jours à tâtonner, nous avons pris nos marques & trouvés nos domaines de prédilections : pour Valentine, c'était jardin & entretien. Pour ma part, entretien du terrain & bricolage. Pendant que Valentine apprenait quelques techniques de permaculture...

 

... je coupais l'herbe qui souffrait de plusieurs mois de pousse pour rafraichir la vue & aidais Xavier à construire des toilettes sèches "haut de gamme" dans sa maison.

 

Nous ferons également plein de petites bricoles à droite & à gauche et nos journées seront bien remplies mais à aucun moment nous n'avons vu le temps passer.

 

Seul bémol dans cette histoire... les repas. Quand vous logez chez des personnes dont le métier est cuisinier, c'est un réel drame. Je ne vous raconte pas comment nous avons souffert. Ce fut un supplice à chaque repas... Voici quelques exemples :

 

 

En plus de ça, c'était végétarien et tout était sain & avec des produits locaux !!! Bon fini les plaisanteries, vous l'aurez compris, nous nous sommes régalés grâce à leurs talents ! Et je rassure tout de suite les personnes qui se posent la question, nous avons noté quelques recettes !!

 

Mais ce n'est pas tout. Ces semaines furent également l'occasion de rencontres avec leurs amis ! Nous avons donc rencontré Micheline & Robert, un couple de français venus vivre leur retraite au Chili dans un cadre idyllique. Robert était dans le bâtiment & met à contribution son savoir faire pour construire tout seul une maison tout en bois qu'il louera par la suite. Quel boulot, il a réalisé! Puis Claude & Violaine, un autre couple français qui ont eux aussi bâti leur maison eux-même dans la cambrousse de Villarica et enfin, Delphine & Daniel (et le petit Aliwen) , un couple Belgo-chilien (si ont dit comme ça...) chez qui nous sommes allés faire du savon un après-midi. Daniel est un descendant mapuche, c'est à dire "peuple de la terre" dans la langue originelle du chili qui est le  mapudungun avec qui nous avons pu un peu discuter sur les origines de ce peuple qui a une histoire un peu similaire aux indiens d'Amérique. Ce fut passionnant et leur gentillesse nous a permis de passer un très bon moment. Le tout avec un panorama magnifique...​

 

C'est donc dans cette ambiance de travail, de franches rigolades, d'échanges sur les coutumes locales que nous passerons nos deux semaines de volontariat à Villarica. Ajoutez à cela la soirée où Erika & Xavier nous ont emmenés voir un concert de musique folklorique chilienne avec couché de soleil sur le lac Villarrica & vous avez un tableau complet...

 

 

 

2- Notre "week-end" : Le Parc Huerquehue & le Volcan Villarrica.

 

Pourquoi je parle de Volcan dans le titre à votre avis ? Et bien, simplement parce que Villarrica se trouve au bord d'un énorme lac qui pose au pied d'un Volcan du même nom comme vous avez pu le voir sur les photos juste au dessus. Si la ville la plus proche de ce Volcan est Pucon, c'est bien Villarrica le nom du Volcan. Nous profiterons donc de deux jours de libres pour partir pour Pucon & aller visiter le parc naturel Huerquehue à côté de Pucon & réaliser une chose qu'on aura peut-être plus jamais l'occasion de faire dans notre vie... Faire l'ascension d'un Volcan en activité !

 

Le parc Huerquehue.

 

Le premier jour de notre week-end de repos à Pucon, fût sportif et vous verrez le deuxième fût quand à lui... sportif aussi. Bref, pas le temps de se reposer ici, tout est magnifique. Du coup, levé 7h30 pour aller prendre le premier bus en partance à 8h30 pour le parc national de Huerquehue à 1h de route de la ville de Pucon. But de la visite, faire une "rando" pour voir les lacs du parc. C'est avec nos sandwichs prêt dans le sac que nous commencerons l'ascension après s'être acquittés du droit d'entrée !

Au passage petite anecdote..... Pour l'entrée, il y a plusieurs prix : enfants, adulte, senior. A cela ajoutez deux catégories  : Chiliens et étrangers. Bien évidemment le prix pour les étrangers est plus important que pour les locaux, ce qui me parait normal. Ce qui en revanche m'a fait sourire, c'est que pour les chiliens, les seniors paient le même prix que les enfants alors que pour les étrangers, les seniors paient le même prix que les adultes... Donc soit averti touriste âgé ! Gare à toi si tu n'as pas d'argent, tu vas payer le prix fort ;-) !

 

Revenons à notre balade... enfin non, je vous laisse regarder... c'est plus sympa. Je vais me taire un peu pour le coup...

 Le point "marrant" dans cette balade c'est que nous avons mis 2h30 pour atteindre le lac vert ("sur le lac vert ?" ;-p) et que nous avons décidé de prendre le premier bus qui repart du parc pour être assez tôt à l'agence qui allait nous faire gravir le volcan le lendemain pour essayer le matériel. Le problème c'est que ce bus est à 14h10... et que quand nous sommes arrivés au Lac, il était 12h30... et nous n'avions pas encore mangé... Donc je peux vous assurer que faire le chemin retour en moins d'1h30 a relevé de l'exploit ! Mais le plus fantastique... Sans se fouler la cheville !!! C'est ça qui est magnifique.

 

C'est donc épuisés, que nous rentrerons sur Pucon pour au final arriver à l'agence qui nous dira que vu que nous ne sommes pas passés avant midi, ils n'ont pas retenu notre réservation... Je pense que sans notre calme légendaire, il y aurait pu avoir un massacre à ce moment là... Merci Agua-Aventura, on ne fera pas de la pub pour vous en tout cas...

 

Le Volcan Villarrica

 

C'est donc après la déconvenue avec cette agence pour qui la confiance passe après l'argent que nous nous rabattrons sur l'agence "Antü" pour réaliser comme on dit communément "un kiffe"!!!

 

Départ 6h30, le lendemain, direction le Volcan et nous voici un groupe de 8 avec 4 guides au pied du Volcan Villarrica, prêt pour l'ascension. J'ai dit le pied ? En fait, j'aurais plutôt dû dire le milieu puisque nous avons débuté à 1200m avec comme objectif, le sommet à 2800m soit 1600m de dénivelé dans la roche volcanique puis dans la neige !!!

 

Le Volcan Villarrica est un des Trois plus gros stratovolcans de la chaine des Andes (je vous laisse aller voir ce qu'est un stratovolcan et vous comprendrez sa forme). C'est surtout un des plus actifs à ce jour puisque la dernier éruption date de... Mars 2015 !!!!! La  monté de la lave lors de l'explosion a atteint les 2km de haut! Voici une petite vidéo tirée de Youtube qui montre cette éruption... depuis la ville de Pucon.

 

 

Mais voilà, le jour de notre ascension était le dernier jour avant une série de jours de pluie. La pression étant ce qu'elle était, le Volcan crachait énormément de fumée & il était prévu des épisodes nuageux. Donc pas le temps pour nous de trainer. Il fallait profiter de la mâtinée pour atteindre le sommet avant que les nuages s'en mêlent. Nous commencerons donc par tricher un peu en prenant un téléphérique pour grappiller quelques mètres de dénivelé. Puis début de l'ascension. Si le rythme fut lent, cela rendit l'ascension relativement facile et le sérieux de nos guides (pourtant encore en apprentissage pour la plupart) ainsi que l'équipement quasi neuf nous permirent de réellement profiter de ce moment magique.

Seul bémol dans l'ascension, la fumée qui se dégageait du Volcan nous a obligé à porter des masques à gaz au sommet et nous a empêché de voir la lave dans le cratère ou même la vue aux alentours. Il faut savoir que de nuit on voit le sommet du volcan s'éclairer de rouge plus ou moins vif comme le bout d'une cigarette, donc il y a bien de la lave dans le cratère.

Nous étions au sommet !!!! Pas peu fier, je l'avoue... mais le meilleur nous attendait encore... et ce n'est pas Valentine qui me contredira même si avec les bleus qu'elle a sur les fesses, on pourrait penser que je suis comme tous ses abrutis qui sont violent avec leur compagne...

 

Nous avons dévalé la pente du Volcan EN LUGE !!!!!! Rien que pour ça, ça vaut le coup de monter là haut! Imaginez vous 1000m de dénivelé à descendre en luge pelle, le pied... On s'est éclatés comme des gamins... que nous sommes !!!! (éclaté au sens figuré... je précise juste enfin Valentine s'est un peu éclatée au sens propre parce que lorsque la pente était trop raide, nous glissions directement sur les fesses avec quand même une protection étanche en plus du pantalon mais ça explique mieux les bleus).

 

Et c'est donc le sourire jusqu'aux oreilles que nous rentrerons à l'agence pour boire un coup tous ensemble.

 

 

Pour ensuite repartir chez Erika & Xavier, on nous retournant pour voir que nous avions monté ça...

 

C'était cher comme excursion mais je suis sûr que l'avenir nous dira que nous avons bien fait !!!

 

III - Conclusion

 

Seulement 2 semaines et pourtant ce fût si riches en rencontres, activités, échanges... Un grand merci à vous deux Erika & Xavier pour votre accueil, votre bonne humeur, vos conseils, votre humilité & tout ce que vous avez pu nous apporter. Tout comme pour nos amis que nous nous sommes fait sur la route, notre porte vous est ouverte en France et nous espérons vous revoir bientôt !

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter