Le tour du salar d’Uyuni – Jour 3, 4 & le dernier!

November 17, 2016

Jour 3 – le levé du soleil, l’île aux cactus & le Salar d’Uyuni

 

Le 3ème jour fût le grand jour. Celui où nous allions pouvoir étudier ce phénomène naturel grandiose qu’est le Salar d’Uyuni. Mais avant tout, j’aimerais m’attarder sur un moment qui a été magnifique... le levé de Soleil sur le Salar au pied du Volcan…

 

Vous vous rappelez où nous sommes ? Dans le village au nord & au bord du Salar… Nous nous sommes donc levés à 5h30 du matin pour chausser les baskets & descendre à pied dans le Salar afin de voir se lever le soleil. Dire que c’est magnifique est encore faible…

Ajoutez à cela les flamants roses, les petits zozios…

Cela nous a permis de faire des photos (que j’adore) SANS TRUCAGE et complètements Bio!

 

Pour les ZENs

 Pour les fans de DRAGON BALL Z, voici le célèbre Kaaaaa...mééééé...haaaa....méééé...HA!!!!

 Et la Fuuuuu....sion!

Mais attendez, vous, fans de Star Wars, vous ne serez pas en reste. Nous allons vous spoiler la suite des films à sortir. Je vous annonce, en avant première, que Maître Yoda n'est pas mort contrairement à ce que George Lucas à voulu nous faire croire... Nous l'avons retrouvé!

Bon d'accord, c'est une blague... C'était Serge qui faisait l'idiot.

 Et sa petite famille

Vous l'aurez compris, on s'est bien amusé devant ce paysage splendide.

 

Revenons maintenant aux choses sérieuses. Après cette séance photo de bonne heure, nous sommes allés visiter dans la matinée l'île de Corail d'Incahuasi. (Attention, pause "Enseignement") Le mot d'île est en fait une abération puisqu'il s'agît d'une colline qui est "entourée" par le Salar. Vous comprendrez plus loin pourquoi nous faisons la nuance. Cette "île" désertique de corail est recouverte de cactus centenaires dont certains atteignent les 4m... Un cactus pousse d'environ 1cm par an donc si vous comptez bien, les plus vieux ont..... à vous de deviner!

Et pendant ce temps, notre guide nous attends... à votre avis, c'est laquelle notre voiture?

Je vous rassure, on a fait les chauvins quand même...

 Puis s'en ai suivi une pause déjeuner au milieu du Salar

La fine équipe au complet sans votre serviteur... 

Bon maintenant : PAUSE CULTURE (C'est comme une pause pub à la télé, sauf qu'elle a l'effet l'inverse. Elle rend plus intelligent.)

 

L'histoire du Salar est surprenante. Son apparition est à remettre en lien avec la disparition d'un gigantesque lac datant de la préhistoire qui, avec l'élévation des andes, disparaitra & donnera naissance à deux lacs (encore existant : le lac Poopò et le lac Uru Uru) & deux Salars : le Salar de Coipasa & le gigantesque Salar d'Uyuni. Le tout se trouvant sur le territoire Bolivien. Les dimensions du Salar d'Uyuni sont simplement hors normes... 120km de long pour 100km de large pour une superficie de 10 582 km2... et ce à 3658m d'altitude! Ce Salar est simplement la plus grande réserve de sel du monde... rien que ça. Pour continuer dans les chiffres, Il y a ici plus de 64 Milliards de tonnes de Sel, donc autant dire que l'exploitation humaine de ce dernier (rien que 25 000 tonnes annuelle) n'est pas près de le vider! 

 

Par contre, plus inquiétant mais aussi plus extraordinaire, ce petit bijou naturel est également une pépite d'or (si je puis utiliser cette expression) qui nargue la population humaine moderne puisque, sous ce gigantesque lac, repose la plus grande réserve de Lithium au monde. Pour ceux qui ne se rendent pas compte de ce qu'est le lithium, je vous laisse juste regarder ce qui compose toutes les batteries que vous utilisez...

 

Donc imaginez, vu le penchant humain à tout détruire, ce que va devenir le Salar dans le futur. Ajoutez à cela, que les boliviens sont les "pauvres" d'Amérique du Sud. Bref, c'est une mine d'or pour tous les chacals destructeurs de notre belle planète! (on dit chacaux?) Actuellement, la position officielle du gouvernement est : "On y touche pas, c'est patrimoine bolivien & on va le protéger!"... La vérité cachée derrière, c'est simplement que la technologie pour exploiter n'existe pas encore et que le gouvernement recherche en "secret" un moyen pour l'extraire et en tirer les richesses sans avoir à faire appel à l'étranger... Bref, allez-y vite... on ne sait pas ce que ça va devenir dans l'avenir proche.

 

Fin de la pause Culture...

 

Le point fort de ce Salar est qu'il est complètement plat. Cela permet de faire des photos très drôles. C'est, en fait, l'activité "phare" de tous les touristes ici. Nous n'y couperons pas sauf que c'est, bien évidemment, le moment où notre objectif d'appareil photo décidera de nous lâcher... Le focus aura rendu l'âme au bon moment... sniff. Cependant, je vous présente donc en avant première (avec les moyens du bord) :

 

La prise du Château fort

Le bâteau fantôme emmenant Pocahontas

 Oui, Luigi est toujours là!!!

 

Ce n'est pas la taille qui compte... 

 Non, tu n'es pas mon père!!!!!!!!!

 

Et voilà, la pause Salar se terminera sur cette note artistique un peu gâchée par des défauts techniques mais sympa tout de même ^^.

 

Nous rejoindrons ensuite notre hôtel plus bas au Sud du Salar d'Uyuni. Ce sera à nouveau un hôtel de sel mais cette fois en forme de yourte!

Jour 4 –  Les lagunes du Sud Salar, encore des pierres, la "laguna colorada" et les gorges de l'Anaconda!

 

Le 4ème jour sera tout aussi tranquille que le 3ème puisque nous en profiterons pour tout doucement descendre en longeant la frontière chilienne jusqu'à Huaylla Jara où nous dormirons le soir. Au programme :

 

Prises de photos sur la ligne de chemin de fer

Visites des lagunes en dessous du Salar. Tiens c'est encore beau & y'a encore des flamants roses! Cool!

Les gorges de l'anaconda (qui est en fait le nom de la rivière en bas...)

 L'arbol de Piedra... c'est encore des pierres jolies!

 

Vous vous rappelez? Je vous avais promis de vous montrer de plus près, les Viscaches? En voilà! (c'est curieux, la nature non? On dirait un lapureuil ou un écupin...)

 

Un peu sauvage quand même, ces petites bêtes... j'aurais pas réussi à approcher plus... (Dommage pour mon selfie animal...)

Allez, au passage, une petite pause craquage au milieu de rien.

Tiens, j'ai oublié un truc mais je sais plus quoi...

 

 les effets de l'altitude... c'est les mêmes que la drogue dure en fait...

Puis nous sommes arrivés à la laguna colorada... Une lagune rouge!! Ne vous y trompez pas, il ne s'agit pas de terre mélangée à l'eau mais bien des algues qui pigmentent l'eau de cette façon. Il faisait un vent à décorner les hébreux... ah nan, c'est pas ça l'expression, mince...

Nous terminerons tout doucement notre journée en nous dirigeant vers notre dernier "hôtel" du trajet... je n'en dirais pas plus, il était nul ;-) mais Noémie nous régalera encore plus pour notre dernier soir & nous aurons droit à des lasagnes et à une bouteille de vin offerte que nous partagerons avec Noémie & Nico!

 

Jour 5 – les geysers, les sources chaudes & bye bye Bolivia!

 

Le levé du dernier jour sera un peu rude... 4h15 pour être dans la voiture à 5h sans déjeuner. Bon quand on voyage comme ça, y'a rien de bien compliqué et on le fait avec plaisir. Nous voilà donc partis pour aller voir des geysers... sauf que voilà, crevaison à quelques km de l'hôtel. A 5h du mat, il fait frisquet. Mais bon, l'entraide entre les guides ainsi que le peu d'aide que j'ai pu apporter (l'autre gars français préférant râler sur le guide au chaud dans la voiture... j'ai fait un reproche? oh si peu... blaireau...) ont eu raison de la roue relativement rapidement! 

 

Et nous voilà aux geysers