Bolivie – Copacabana & la Isla del Sol

October 23, 2016

6 semaines au lieu de 5 semaines… Voilà le bilan temporel de notre passage au Pérou. Sans avoir tout fait (car c’est impossible) mais ravi de notre séjour là-bas, nous continuons notre périple direction La Bolivie.

 

Etant sur les rives du lac TITICACA, il était impensable de ne pas continuer à se balader autour & rejoindre la partie Bolivienne pour au moins faire une île de ce magnifique Lac.

Ayant choisis de ne pas faire les îles Uros (côté péruvien) car trop « attrape-touriste » de notre point de vue, nous choisirons Copacabana & l’île du soleil pour encore profiter de cette étendue d’eau aussi incroyable qu’immense.

 

Nous quitterons donc llachon en collectivo pour rejoindre Puno. C’est peu dire si nous avons tout fait pour ne pas rester dans cette ville… Dernière « grande ville » avant la frontière bolivienne, Puno n’a strictement aucun intérêt… Du coup, bus direct pour Copacabana !!

 

Nous avions perdu l’habitude en Europe des frontières et ce voyage, nous permet un rafraîchissement de la mémoire…Et de se remémorer tous les bénéfices d'être Européen! Arrivés en bus, voilà que le chauffeur nous fait descendre et passer aux deux postes frontière à pied (un péruvien, l’autre Bolivien).

 

 

J’ai été surpris de constater que le visa (gratuit) pour entrer en Bolivie est maintenant limité à 30 jours contre 90 pour le Pérou. Nous pensions rester 5 semaines comme pour le Pérou (initialement), du coup, nous resterons moins ;-). Il est possible de demander une extension à la PAZ mais le garde m’a indiqué que c’était payant !

 

Puis après quelques heures de route, nous voici arrivés à Copacabana !

 

Copacabana

 

Je ne vais pas m’attarder sur cette ville même si elle a son charme car elle est avant tout un avant-poste où arrivent les touristes avant de partir pour l’île du Soleil. Nous retrouvons vite nos marques par rapport au Pérou puisque, tout comme là-bas, quand quelqu’un a trouvé un filon, tout le reste l’exploite !! Du coup, rebelote pour la multitude d’agences proposant des excursions à l’ile du Soleil ou autre tours… Ils proposent même le Machu Picchu… et rebelote la quantité pharaonique de restaurants & magasins de babioles du coin. J’avoue qu’après 6 semaines, on commence à en avoir ras-le-bol de voir tout le temps les mêmes magasins & se faire racoler dans la rue toutes les 2s mais comprenant leurs besoins, on prend ça avec le sourire ;-).

 

Hormis le fameux tour sur l’île du Soleil, il n’y a pas grand chose à faire à Copacabana, sauf la cultisme cérémonie de baptême des voitures. C’est quelque chose d’assez fou.

Imaginez vous un bouchon de plusieurs centaines de mètres dans une rue à sens unique débouchant sur la place principale de la ville & encore au bout de la place, un prêtre baptisant des voitures venues de Bolivie ou même du Pérou, toutes bariolées de fleurs & autres décorations que vous pouvez trouver sur des stands sur place. Et ce, bien évidemment, devant la cathédrale de la ville. C’est assez décalé et surprenant mais tellement pittoresque!

 

 

 La cérémonie est en fait plus longue que ça…mais nous ne nous attarderons pas.

Voici quelques photos de la cathédrale:

 

Cependant, mis à part cela, pas grand chose d’autre à Copacabana. C’est pour cela que dès le lendemain, nous voici partis pour l’île du soleil (la Isla del Sol) !

 

La Isla del Sol.

 

L’histoire de l’île.

 

Comme je l’avais expliqué dans le précédent article, c’est dans le Lac Titicaca que seraient nés le fils & la fille du Soleil fondateurs de Cuzco et plus particulièrement sur l’île du Soleil. C’est au nord de cette île qu’on retrouve la table sacrificielle & la pierre sacrée où serait née le dieu créateur Viracocha !

 

Le côté pratique.

 

Pour rejoindre cette île, rien de plus simple. Vous achetez votre billet, soit à la cahute sur le port, soit dans les X agences qui le propose. Nous avons payé 20 bolivianos (moins de 3€) chacun mais il est toujours possible de négocier. À vous de jouer !

 

À savoir, les bateaux sont avec une terrasse sur le toit pour admirer le paysage mais la fausse bonne idée consiste à justement utiliser celui-ci… Le trajet dure 1h30 et à cette altitude, il fait froid malgré le soleil & ajouté à cela, le bateau avance réellement tout doucement d’où les 1h30… Donc privilégiez de rester à l’intérieur si vous ne voulez pas vous attraper un gros rhume comme j’ai eu !!

 

Il y a en fait deux façons d’arriver sur l’Île : par le Sud & la communauté de Yumani ou par le Nord dans la communauté de Challapampa.

Votre choix sera essentiellement basé sur le temps que vous voulez rester sur l’île. Nous souhaitions rester 2 nuits sur l’île et la visiter entièrement pendant la journée entre les deux nuits. Nous avons donc opté arbitrairement pour le Sud… et après coup, j’avoue que nous avons eu 200 fois raison !!

 

Si vous restez pour la journée & voulez simplement traverser l’île… Je ne le conseille pas car il va falloir courir même si l’île semble petite. Car entre les horaires d’arrivée et de départ, le temps est court pour traverser l’île.

 

Si vous optez pour passer une nuit, privilégiez d’arrivée au Nord de l’île, la traverser & prendre un hôtel au sud.

 

Si vous optez comme nous pour deux nuits, arrivez au sud et dormez au sud. Le lendemain, faites le tour de l’île suivant la boucle possible & redormez au Sud et repartez le lendemain.

 

Et maintenant, voici ce qui vous intéresse… les photos :

 

Il faut savoir que sur cette île, il faut payer pour randonner. En fait, l’île se découpe en 3 parties : le sud, le centre & le nord. Chaque « communauté » impose des péages (5Bs pour le Sud, 15Bs pour le Centre & 15Bs pour le Nord pour un total de 35Bs pour visiter l’île)

 

 

Il faut impérativement garder ses tickets qui sont valables pour une journée mais si vous avez payé le sud la veille comme nous, ça passe aussi le lendemain en montrant le ticket. Plusieurs péages le long des chemins de randos vérifient les billets. L’argent est censé être utilisé par les communautés. Vu comme les hôtels poussent de partout & les boliviens sont peu sympathiques avec les touristes, je suppose que c’est vraiment le cas… Oui nous sommes vraiment vu comme des vaches à lait.

 

Mais bon, la randonnée vaut réellement le coup !

 

Et voici ce qui fait aussi tout l’intérêt de dormir au Sud… passer la soirée sur les restaurants en haut du village pour faire ça :

 

 

Et surtout voir ça...

Nous repartirons le lendemain matin de l’île avec un sentiment d'apaisement… Et heureusement que nous avons eu cela car nous allions nous attaquer ensuite à... la capitale : LA PAZ !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le retour

January 21, 2018

1/4
Please reload

Posts Récents

January 21, 2018

July 6, 2017