Le Machu Picchu – Partie 2 (sur 2)

October 19, 2016

Voici le jour fatidique arrivé. Levé 3h30, les sandwichs au palta (avocat en péruvien) et au fromage prêt dans le sac (ça vous dégoute ? Essayez vous allez adopter !!),  c'est le départ pour le site du Machu Picchu.

 

Pourquoi levé 3h30 ? Parce qu’il y a là aussi deux options pour y monter :

  • le bus : encore 12$ à débourser pour 20min de montée… et surtout un nombre incalculable de personnes qui le prenne…(la photo est prise 300m plus loin que l’embarcadère…)

 

  • les gambettes (à pied...) : gratuit… mais cela veut dire qu’il faut se lever tôt si on veut arriver avant les bus et surtout… 400m de dénivelé positif à gravir avec uniquement des marches de tailles aléatoires de nuit !!!!!!!

Mais encore une fois, pourquoi levé si tôt ? Et bien pour être parmi les premiers que ce soit en bus ou à pied à l’entrée du Machu Picchu pour faire la fameuse photo avec personne dans le MAPI… chose qui est vite infaisable puisque le MAPI, c’est 2500 personnes par jour en moyenne… et ce tous les jours !!!!! Enfin 2500 personnes c’est selon le routard, d’autres personnes nous on dit que selon leur guide c’était plus de l’ordre de 5000… Alors que l’UNESCO préconise 1000 personnes par jour pour préserver le site. Le premier bus part à 5h30 & les portes pour les marcheurs ouvrent en bas à 5h du coup, environ 45min pour les marcheurs pour arriver avant les bus.

 

Et j’ai encore plus halluciné quand, montant avec difficultés, j’ai vu ma Val me rattraper lors d’un Stop !! J’étais fier d’elle ! Et au final, nous avons gravi le tout en 45min !... j’ai cru que j’avais plus de poumons par contre… et les guibolles me tiraient sec !

 

Nous pensions qu’avec la douleur de Val & ma hanche ce serait difficile… mais :

WE DID IT !!! (Nous l’avons fait !!)

Et ça, ça fait tout oublier !

Seulement voilà, il n’y pas que ça au MAPI. Il est possible de coupler le billet pour le site avec l’accès à une des deux montagnes pour avoir un point de vue différent sur le site du MAPI : le Wayna Picchu (montagne jeune) & la Montaña (je dois traduire là ?)

 

La réservation pour chacune des 2 est obligatoire lors de l’achat du billet pour le MAPI car il y a des horaires fixes pour y accéder (7h & 9h) & un quota de visiteurs…

 

Val n’ayant pas voulu prendre de risque pour la suite de notre voyage à cause de sa cheville, je suis le seul à avoir choisi de prendre la Montaña sur mon billet…

 

Pour votre gouverne, Le Wayna Picchu c’est 300m de dénivelé supplémentaire relativement à pic avec un peu « d’escalade » (tout est relatif) pour atteindre une altitude de 2700m… (c'est la petite montagne qu'on voit avec les arbres au centre de la photo du Machu au dessus).

 

La montana, c’est 600m de dénivelé supplémentaire avec que des marches pour atteindre 3061m d’altitude…(dans notre dos donc on ne la voit pas sur la photo..)

 

Comme expliqué, Val ne pouvant pas, Florie & Brian ayant dû renoncer à cause de la blessure, les bretons ayant abandonnés après quelques minutes de montée, j’étais le dernier avec encore la possibilité d’arriver en haut de LA MONTAÑA.

 

Et là, je peux vous garantir que sans les encouragements de val et ma fierté, je ne décollais pas du Machu Picchu et faisais comme les bretons. J’avais les jambes en compotes! (et pour le coup, compris pourquoi nos amis bretons avaient jeté l'éponge…) mais avec le soutien de deux français qui étaient montés en bus, et en un temps tout à fait respectueux (1h10), j’ai atteint le sommet lessivé.

 

Et là, juste un paysage splendide à 360° sur les montagnes aux alentours (désolé, j'ai préféré faire une vidéo donc ce ne sera pas sur ce blog)… Encore une fois toutes les peines se sont envolées et juste le bonheur de voir ça (et la fierté, vous l’aurez compris, d’avoir fait 1000m de dénivelé avec que des marches en 3h).

 

 

La brume sur les sommets rendait ce tableau tellement beau & fantomatique donnant à cet environnement toute sa dimension spirituelle ! Et tout en bas, le Machu Picchu ! D’accord, ce n’est pas pour la vue du site inca qu’on monte là-haut…  

 

Mais pour se rendre compte à quel point cette forteresse était difficile d’accès & pourquoi les espagnols ayant connaissance de ce site n’ont jamais trouvé l’intérêt d’aller l’envahir puis l’ont complétement abandonnés pendant 300 ans !

 

Bon allez, ça vaut bien la pause de la victoire !

Et pendant ce temps là, Val en a profité pour visiter un autre point (accès gratuit) autour du Machu Picchu : La « porte du Soleil » qui est également l’arrivé du trek cité auparavant « Le Chemin de l’Inca » ainsi que le pont de l’Inca. Puis après m’être « gavé » de la vue au sommet (j’y suis resté 1h), j’ai rejoins Val pour la visite du MAPI…

 

Le site du Machu Picchu.

 

La Découverte

 

Que dire… Il y a encore énormément de mystères par rapport à ce site… Nous pouvons déjà dire qu’il ne s’agissait pas du palais principal des empereurs Incas puisque la Capitale de l’Empire Inca était à CUZCO…

Mais est-ce que ce fût la capitale après le déclin lors de l’invasion ? Est-ce que ce n’était qu’une résidence secondaire où l’empereur partait se réfugier ou festoyer ? Etait-ce un lieu de culte pour le dieu Soleil ?

 

Autant de questions auxquelles je ne répondrai pas là, mais une chose est sûr, c’est que la cité avait été découverte au XVIIIème siècle par des explorateurs, des fermiers & des cartographes américains & allemands puisque citée précisément sur leurs cartes mais laissée en l’état sans plus de fouilles…

 

Côté chauvinisme, un explorateur français redécouvrit la cité (Charles Wiener) au XIXème siècle puisqu’il publia sa carte en 1880 après un passage dans la vallée sacrée mais eu la bonne idée de ne pas monter voir la cité… et continua son périple en bolivie. Raaahh le boulet !!!!!

 

Du coup, c’est Hiram Bingham, archéologue américain, qui découvrit de manière définitive le site le 24 juillet 1911 puis après multiples excursions là-bas et le soutien de Yale & du National Geographic Society rendit ce patrimoine à l’homme. De manière définive ?

L’HISTOIRE INCA (du peu que les archéologues en savent)

 

L’origine de la citée remontrait au neuvième empereur Inca : Pachacutec qui ordonna la construction de cette cité aux alentours de 1450. Elle aurait été une cité impériale éloignée du pouvoir central de Cuzco, un peu comme l’était Versailles pour Paris. (Mais en plus difficile à trouver) Elle constituait plus un lieu de culte, d’étude (des astres) & de loisirs qu’un réel lieu décisionnel du pouvoir. Au temps de la grandeur de l’empire, quelque 1200 personnes étaient sur le site.

 

La plus grande partie de l’activité était tournée autour de l’agriculture avec toutes ces cultures en terrasses inventées par les Incas pour canaliser les fortes pluies de la région et faire fonctionner tous leurs systèmes d’irrigations & aqueducs. Chose amusante, près de 80% de la nourriture était faite de maÏs… Bonjour la variété alimentaire !!

 

Mais voilà, cette cité est demeurée inachevée… Pourquoi ? Essentiellement à cause du déclin de l’empire Inca et la fuite des empereurs suite à l’annonce de la prise de Cuzco par les espagnols… Mais visiblement, même cela ce sont des suppositions…

 

Il y aurait encore énormément à écrire mais je ne suis ni un expert du sujet, ni suffisamment informé pour aller plus loin…

 

Je vous conseille juste si vous voyagez au Pérou, d’aller visiter le musée à Cuzco avant de vous rendre au Machu Picchu. Mais même sans l’histoire, ce site reste magique & tellement irréel perché au milieu de nul part…

 

Vous l’aurez compris, quelque soit la façon d’y aller, on ne peut rester insensible à ce lieu… qui reste cependant fragile face à l’assaut des touristes !!

 

LE RETOUR A CUZCO

 

Après cette visite exténuante mais magnifique, nous redormirons à Aguas Caliente & referons le trajet inverse jusqu’à CUZCO. (marche 3h puis minibus 7h)

 

Puis après une journée tranquille à CUZCO, nous voilà parti en direction du lac TITICACA ! 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche