Le Machu Picchu – Partie 1 (sur 2)

October 18, 2016

Et le voici, le tant attendu article (ou plutôt les articles) sur un, si ce n’est le plus mystérieux & célèbre site d’Amérique du Sud, symbole de la splendeur du peuple Inca et lieux tutoyant les dieux. Avant de vous parler de ce site (bon allez j’avoue) majestueux, nous allons un peu parler, de l’emplacement, des différentes méthodes pour y aller et détailler comment nous y sommes allés nous et enfin dans le deuxième article, parler un peu de notre visite du site & de son histoire.

 

1 -la localisation.

 

Contrairement à l’image que j’en avais avant de partir, le site du Machu Picchu n’est pas du tout à côté de Cuzco. Ou du moins, il ne l’est pas en « distance française ». Situé après la vallée des Incas, aux portes de l’amazonie péruvienne, Le Machu Picchu est perché dans les montagnes au Nord Ouest de Cuzco. Si nous y allons en voiture ou bus, il faut tout d’abord passer un col, traverser la vallée des incas puis refranchir un autre col pour arriver à peine  proche de l’endroit ou ce trouve la cité et encore marcher dans la fôret pour atteindre Aguas Calientes. Imaginez bien qu’il n’ y a aucune route goudronnée pour atteindre cette petite ville au pied du Machu Picchu créée uniquement pour les besoins en logement des touristes…

 

Bon je vais faire ma mauvaise langue sans être trop naÏf mais c’est aussi une volonté commerciale de laisser cet accès en l’état… L’homme étant largement capable de détruire tout ce qui l’entoure, ce n’est pas par bonté de cœur qu’ils conservent ce lieu sans accès… Certains mettront en avant que c’est pour préserver le site (ce qui est en grande partie vrai) mais vous verrez dans les différentes façon d’atteindre le MAPI (machu picchu raccourcit par les locaux), que tout est onéreux sauf si on se sert de ses petites guiboles !!

 

Voici un aperçu : (À vol d'oiseau, c'est en gros 60 - 70 km mais par la route...)

 

2 - Les différentes façons d’atteindre Aguas Calientes (et dormir sur place) ou dirctement le MAPI. 

 

Il y a foncièrement 3 façons d’atteindre le site (+ un quatrième faite deux bulgares que nous avons rencontrés mais qui est pour le coup pas chère du tout et surtout illégale). La très chère, la chère & la un peu moins chère. Vous l’aurez compris, visiter le MAPI coûte quand même des sous si on ne fait pas tout par soit même.

 

  • Le « tout-train » : la méthode, je craque mon PEL.

Contrairement à la route, il y a bien une ligne de chemin de fer qui joint Cuzco (ou Poroy, juste à côté de Cuzco) à Aguas Calientes… mais voilà, seule la compagnie « Perurail » se taille sa part de bifteck et visiblement elle se fait plaisir… il y a trois « classes » pour atteindre Aguas Calientes :

 

En mode "économique", compter 160$ pour un Aller-retour de 4h chaque trajet. Oui c'est économique, hein??

 

En mode "je suis presque économique" compter 180$ pour l’aller-retour. Avec cela, on a droit à un casse croute ;-). Super!!!

 

En mode « Tiens, je me fais plaisir mais je vais manger des pâtes pendant plusieurs mois », Perurail propose un service équivalent à L’orient express pour la bagatelle de 800$ A/R… J’ai arrêté de regarder quand j’ai vu le prix…

 

Et pour info, c’est le prix pour les étrangers…

 

  • Le mode cher : Je pars en trek organisé mais du coup je réparti le budget sur plusieurs jours!

Il existe deux treks majeurs qui permettent d’accéder au MAPI :

 

LE CHEMIN DE L’INCA : trek de 3 à 4 jours visiblement aux paysages à couper le souffle qui fait arriver directement sur le site du Macchu pichu le dernier jour. Il n’est plus possible de faire ce trek par soit même et il est obligatoire de passer par une agence. Pourquoi ce nom ? Tout simplement par ce que c’était le chemin emprunté par les Incas pour accèder au MAPI sans se faire repérer dans les vallées par les conquistadors… Le budget moyen par personne pour une agence sérieuse : 300$ (billet d’entrée compris)

 

Le SALKANTAY : Autrefois l’alternative peu onéreuse au chemin de l’Inca. De nos jours, toutes les agences le proposent & le prix est revenu au niveau de celui du chemin de l’inca avec 1 jours en plus. Chemin différent, paysages différents et durée différente (compter 5 jours)…pour 350$. (billet compris)

 

Dans les deux cas, si vous pouvez, faites une des deux randos... Malheureusement, notre santé, ne nous a pas permis de le faire à ce moment là.

  • Le mode moins cher : Le mode « Demerden Sie sich » (je me débrouille tout seul ou presque en fralmand, mélange de français & d'allemand)

Là, il s’agit de combiner tout ce qu’on peut au moins cher mais quelque soit la solution, il faudra marcher. Florie & Brian, eux, choisirons l’option autonomie totale en suivant le parcours du Trek Salkantay sans agence. Option très intéressante mais qui demande une bonne condition physique ! Bravo à eux !! Dommage que Flo se soit blessée à l’orteil.

 

Sinon, nous allons présenter notre option qui demandera tout de même à Val du courage à cause de sa cheville qui allait cependant sur le mieux.

 

3 - Notre périple pour accèder au MAPI…

 

Après avoir discuté avec nos bretons du Pérou préférés, et fouillé sur internet, nous choisirons finalement de passer par notre hôtel qui propose un trajet Cuzco – Hydroelectrica pour 70 soles par personne (20€ env). Ce trajet qui se fera en minibus de 16 places + chauffeur devait prendre selon notre hôtel 5h. Départ du coup à 7h30… euh non 8h… en fait non 8h30 on part de Cuzco. C’est reparti pour la ponctualité péruvienne. ^^

 

Et le trajet durera finalement 7h puisque nous arriverons à 15H30 à Hidroelectrica. Mais les paysages étaient à couper le souffle…

 

 

Hidroelectrica est en fait comme son nom l’indique… une centrale hydrau-électrique avec une conduite forcée impressionnante en fond de vallée mais aussi la fin de la route pour approcher du Machu Picchu. Il n’y a rien là sauf un grand parking à la fin d’une piste en terre où tous les minibus viennent déposer les visiteurs ayant choisis cette option. Et c’est peu dire que c’est le bazar (pas tant à l’arrivée mais plutôt quand on repart… l’heure de départ reste approximative sachant que ça dépend si tout le monde est là…)

 

De là, il y a deux options : Prendre un ticket de train (oui il y a tout de même une petite gare qui sert juste à rejoindre Aguas Calientes) à 30$ pour un étranger ou 5 soles pour un péruvien (1,5$... non je n’ai pas oublié la virgule pour les étrangers) ou alors notre solution : LA MARCHE

 

Il s’agit d’une rando à plat de 3h longeant les rails du train pour arriver jusqu’au village… mais ça vaut le coup pour le paysage. 

3h de marche après 7h de bus, ça fait du bien ou pas… Val commencera à sentir des douleurs à la cheville et moi à la hanche… de mauvaise augure pour le lendemain.

 

L’arrivé à Aguas Calientes se sera faite désirée mas finalement nous trouverons notre hôtel sans trop de difficultés…Normal, il n’y a que des hôtels et des magasins là-bas. Puis après un bon petit repas, dodo car le lendemain levé : 3H30 !!

 

Mais cela sera une autre histoire…(voir partie 2)

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le retour

January 21, 2018

1/4
Please reload

Posts Récents

January 21, 2018

July 6, 2017