Paracas - L'iles aux oiseaux & la réserve

September 30, 2016

Je reprend le fil de l'histoire après quelques jours sans internet (vous comprendrez plus tard pourquoi ^^). Nous avons donc quitté Huaraz, des images de paysages magnifiques plein les yeux... Encore une fois pour ceux qui sont fan de randos, d'escalades, d'andinisme (mot utilisé pour l'alpinisme ici puisque nous ne sommes pas dans les Alpes ;-)), vous pouvez vous en donner à coeur joie. Il y en a pour tous les niveaux. 

 

Nous voilà parti pour redescendre vers le sud : direction Paracas en bord de mer. Après une "pige" à Lima pour une nuit de transition entre les deux bus, nous arrivons dans la "petite" ville de Paracas. Les trajets en bus de jour donnent l'occasion de se faire quelques frayeurs et surtout de voir des routes concrètement... insolites!!

 

 

 

Arrivés à Paracas, nous avions fait le choix d'aller dans l'auberge de jeunesse identique à celle de Lima "kokopelli" car notre compagnon de trek nous l'avais recommandé car il y avait bossé pendant 2 mois! Et il n'y a rien à dire, c'était vraiment sympa pour le prix d'une nuit... (9€ par personne)

 

 

En arrivant on a pensé tout de suite au "farniente" !! Mais bon, nous nous connaissons, ça n'allait pas durer ^^. Nous avons tout de même passé une journée tranquille et sympathisé avec pas mal de gens. Nous retiendrons surtout notre ami Belge (Comme quoi les Belges nous réussissent en voyage, hein Marcelle & Sarah ;-)) avec qui nous avons fait la pause chauvinisme pour notre belle région du Dauphiné en affichant fièrement nos couleurs CHARTREUSE. (ATTENTION, pause PUB sur fond de jeu de mot...). Je suis jaloux de son sac à dos chartreuse, je veux le même!!!

 

Cette journée tranquille passée, nous avons entamé les visites à faire dans le coin. Elles sont essentiellement au nombre de 2... Les îles de Ballestas & la réserve naturelle. 

 

1 - les îles Ballestas

 

Il s'agit d'îles au large de Paracas qui abritent des multitudes d'oiseaux (fous blancs, cormorans, pélicans..), des lions de mer & une espèce en voie de disparition : le pingouin de Humboldt (60cm de haut ^^). Une espèce d'oiseau dont j'ai oublié le nom (je m'en excuse pour les pointilleux) est même endémique de ces îles. Pour le côté culture, de part la quantité d'oiseau présent, il est ramassé plus de 2 tonnes de guano (fientes d'oiseaux) tous les 5 à 7 ans pour la revente en engrais. C'est à partir de 1870 que le ramassage de la matière fécale à commencée... Je vous laisse imaginer ce que ça peut donner à travers les photos ;-) plus bas.

 

Pour réaliser cette excursion, nous sommes, pour une fois, passés par un des guides qui nous a accosté à la sortie du bus. Nous l'avions rencontré la veille et il nous a paru bien sympa & pas trop magouille. En même temps, nous avions fait le tour de quelques agences et toutes étaient un peu plus chères. Il nous a donc organisé la visite des îles & la visite de la réserve derrière.

2 - la réserve naturelle

 

Après notre virée en bateau (très agréable à notre goût) nous partons avec un petit groupe en minibus pour visiter la "réserve naturelle" de Paracas. Je met le mot en parenthèse car nous n'avons pas bien saisi la vision de réserve naturelle pour les Péruviens... Comment peux-tu appeler cela comme ça quand il y a un défilé de minibus de touristes qui pourrissent le site.

 

Bref, vous aurez compris j'ai pas trop aimé. Je vais tout de même essayer d'expliquer ce que c'est... Il s'agit d'une réserve désertique classée depuis 1975 d'une surface d'environ 335 000 ha (terre + mer) donc beaucoup plus étendue que le peu qu'on a vu. La majeure partie de la réserve étant marine, il s'agit essentiellement d'une réserve pour "plancton" qui va donc servir à nourrir la faune marine. Pour ce qui est de la visite, nous avons vu de belles étendues & côtes aux couleurs ocres, jaunes & grises, quelques flamants roses, des animaux échoués sur les plages (lions de mer, pélicans).... et des touristes.

 

Je pense que ce que nous avons fait ne vaut pas du tout le coup mais si jamais vous vous sentez en conditions physiques, il est possible de louer des VTT et de la parcourir en vélo. Et là, ça doit valoir le coup surtout si vous prenez le temps. Mais ne vous perdez pas!

 

Si petite anecdote sympathique... il y a beaucoup de sel qui est revendu.... au CANADA pour saler les routes! 

 

Voici tout de même quelques photos

 

 

Après ces visites, nous partirons pour huacachina l'après midi même...

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le retour

January 21, 2018

1/4
Please reload

Posts Récents

January 21, 2018

July 6, 2017

Please reload

Archives