Huaraz Part 1 - Au pied de la Cordillière Blanche - Acclimation & Lagune.

September 20, 2016

Nous avons donc quitté Lima après moultes discussions sur où aller... Le Pérou étant divisé en 4 grandes parties distinctes, nous ne savions pas dans quel sens aller : La côte aux multiples visages entre le Nord & le Sud qui abrite Lima, la Cordillère qui coupe le pays en deux en diagonale, l'Amazonie avec Iquitos au Nord Est et le Sud autour de Cusco qui habite le célèbre Machu Picchu... Vu notre budget (désolé Titia mais Iquitos est trop loin et trop cher pour nous... si nous voulons éviter de prendre l'avion), nous avons opté pour monter vers le nord directement vers l'endroit qui nous tente le plus : La Cordillère Blanche.

 

Direction Huaraz, le camp de base pour la majorité des Trekkers qui viennent dans cette partie du Pérou (voir l'onglet "Carte" du site et cliquer sur Pérou ou directement sur la page "Pérou".) Nous partons donc la nuit du Samedi et allons voyager en bus (8h30 de trajet quand même...).

 

En amérique du sud, voyager en bus prend beaucoup plus de temps que l'avion évidemment mais c'est très confortable, moins cher & moins polluant!!! Nous avons opté pour la compagnie CRUZ DEL SUR qui est majoritairement plébiscité sur les différents supports (internet, guide du routard, etc...). A lima, la gare routière est uniquement par compagnie. Il faut donc ce rendre au terminal de la compagnie. Sachant que c'est compliqué d'y aller, nous optons pour le Taxi (20 min environ --> 20 soles soit env 6€).

 

Nous arrivons à Huaraz à environ 7h du matin, un peu déphasés mais content d'arriver. Le peu de trajet que nous avons fait de jour avec les rideaux ouvert, nous donne un aperçu de ce que nous allons voir.... et ça fait rêver. (les photos pour plus tard ;-))

 

Huaraz est situé à 3080m d'altitude entre la Cordillère blanche et ses sommets enneigés & la cordillère noire aux paysages plus austères et secs (d'où son nom).  A peine arrivés, nous ressentons déjà ce qu'implique l'altitude... peine à respirer correctement, essoufflés tous les 10m et un pas plus que lent pour monter les escaliers... Toujours optimistes, nous nous dirigeons vers notre première auberge de jeunesse "Andescamp" à 10min à pied du terminal de bus. 

 

 

 A peine 10m à la sortie du terminal et déjà les premiers racoleurs d'agences de voyage... Il faut savoir qu'au Pérou (comme dans certains autres pays, s'il y a un filon touristique à exploiter, et bien tout le monde se met dessus quitte à ramasser quelques miettes uniquement... C'est pour cela qu'à Huaraz, la quantité d'agences proposant des treks est incroyable et toutes proposent la même chose. Même les auberges où nous logeons le font... Bien évidemment, aucun prix n'est affiché... C'est partie pour le marchandage!

 

Nous discutons donc pendant 15 min avec notre sympathique racoleur qui nous emmène dans son agence et nous indique les principaux treks à faire et à quel prix! Nous sommes donc tout de suite au courant des treks ULTRA-touristiques et d'un prix de base. Nous voilà armé, nous lui indiquons que nous allons réfléchir puis directement l'auberge pour DORMIR!!! (oui le bus est confortable mais les péruviens sont petits...)

 

 

La première journée sera utilisée à récupérer de la nuit de bus & à repérer un peu Huaraz. Pas grand chose de fait du coup. Après une discussion avec des allemands, un couple de français & avoir mangé un brin en ville, nous avons notre programme du lendemain. Objectif : ACCLIMATATION à l'altitude. Ne sachant pas comment gérer ce point, nous allons faire comme nous pensons... A savoir faire une petit rando.

 

Le Lundi, nous voilà donc partie pour une journée de rando à la laguna Wilcacocha. Une rando "très facile" si nous la faisons à nos altitudes. Pour le coup, nous avions un peu eu du mal à respirer mais ça a été... doucement. Dès le matin, nous sommes donc allés après le petit-dèj, trouver un "collectivo". Ce sont des minibus assez surprenant qui traversent les villes à toute vitesse avec un rabatteur qui ouvre & ferme la porte pour faire rentrer ou sortir les gens et qui recolte l'argent. Nous en prenons un à la gare de départ : direction le départ du sentier. (Au passage, le conducteur nous dit un prix bidon pour se faire un peu d'argent... On a payé 5 soles au lieu de 2, le prix normal, nous le seront plus tard. soit une perte sèche de moins de 1€ mais que fait la police!!! ^^)

 

Et nous voilà parti pour 600m de dénivelé à monter tranquillement pour arriver à la Lagune avec des rencontres sympathiques ;-)

 

 

A peine avions-nous fait quelques centaines de mètres à la montée que nous croisons une vieille dame habillée de manière traditionelle qui descend à pied de la montagne toute seule. Arrivée à notre niveau elle manque de tomber et de se faire mal. Nous allons donc faire demi-tour en l'aidant à descendre dans ce chemin rocailleux qui nous laisse songeur sur les conditions des habitants de la montagne... Un petit moment d'aide à autrui qui nous a fait chaud au coeur car elle avaient l'air tellement contente qu'on l'aide et en même temps triste car elle avait visiblement besoin d'aller voir le médecin pour ses yeux... Le trajet d'une journée juste pour ça... et encore, il y avait la remontée derrière à faire. Pauvre "mamita" comme elle ne cessait de nous répeter.  Par pudeur, nous n'avons pas pris de photo... mais ses vêtements haut en couleurs, la rendait superbe.

 

Après une traversé de village, (par respect pour les villageois qui voient passer des centaines de touristes chaque années nous ne prenons pas de photos non plus... même si parfois c'était très joli ;-)), nous sommes passés à côté d'une école où les écoliers jouaient au foot. Et dire que nous nous avions du mal à aligner un pas après l'autre...

 

Nous continuons notre ascencion pour enfin arriver après 2h30 de marche tranquille et là, nous voyons enfin ce qui allait nous attendre les jours d'après : les monts enneigés de la cordillère blanche!!

 

Et maintenant retour à huaraz pour une bonne nuit de sommeil et la suite de notre séjour dans la cordillère blanche.... 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le retour

January 21, 2018

1/4
Please reload

Posts Récents

January 21, 2018

July 6, 2017

Please reload

Archives